top of page
aaaa03f893fa24b72b3197adbb6a46f6_edited.jpg

Cadre déontologique

Attentive au fait de recevoir en consultation selon le cadre éthique qui s’impose aux relations thérapeutiques, je m’engage à exercer mon activité en respectant les principes fondamentaux cités ci-dessous :
 

Principe 1 : Association à but non lucratif

L'OPRS est une association à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901. L'association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d'une façon permanente, leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager des bénéfices.

Principe 2 : Supervision

Ma pratique est supervisée par une psychologue et psychanalyste pratiquant la médiation ethnoclinique ainsi que par une femme-médecine. C'est dans leur espace respectif que je m'analyse, observe ma posture, ajuste ma pratique et prends du recul sur les situations qui me sont exposées.

Principe 3 : Respect des droits de la personne

Les accompagnements et la recherche clinique proposés sont conforment aux principes édictés par les législations nationales, européennes et internationales sur le respect des droits fondamentaux des personnes, de leur dignité, de leur liberté et de leur protection. Ils ne peuvent avoir lieu qu'avec leur consentement libre et éclairé.

 

Principe 4 : Respect du secret professionnel

Je m'engage à préserver la vie privée des personnes accompagnées ou participant à la recherche clinique en garantissant leur anonymat et le respect du secret professionnel.

 
Principe 5 : Compétences et perfectionnement

Je tiens mes compétences de connaissances empiriques et théoriques régulièrement mises à jour. Je m'engage à refuser toute sollicitations qui dépasseraient mes compétences et à faire un effort continu pour affiner mes interventions, préciser mes méthodes, définir mes objectifs et garantir mon éthique.

Principe 6 : Complémentarité

J'accompagne les personnes reçues dans leurs itinéraires thérapeutiques en faisant appel aux soins énergétiques et à la psychanalyse. Ces accompagnements sont complémentaires de la médecine conventionnelle, mais ils ne remplacent en rien un avis médical. L'avis du médecin et des professionnels de santé reste primordial.

bottom of page